Comment optimiser sa rémunération de dirigeant ?


optimisation revenus

L’optimisation de la rémunération d’un dirigeant d’entreprise est une question qui revient souvent. Il faut savoir qu’il existe plusieurs modes de rémunération. Les plus performants doivent être une combinaison entre la rémunération et la réduction du coût de l’impôt et des charges liés directement à cette rétribution. Afin de prendre les bonnes décisions, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel de la question. Le plus compétent reste l’expert-comptable.

Le choix du statut de l’entreprise pour l’optimisation de la rémunération d’un dirigeant d’entreprise

Lors d’une création d’entreprise, le choix juridique est déterminant. Chaque forme possède ses avantages et ses inconvénients. L’expert-comptable est le principal allié du futur dirigeant pour le conseiller et l’aider à faire des choix personnalisés. Ainsi, il peut opter pour :

  • L’entreprise individuelle laissant une grande liberté d’action, mais pouvant engager le patrimoine personnel.
  • La SARL avec, au minimum 2 associés ou l’EURL avec associé unique permettant de protéger ses biens personnels tout en permettant de choisir un régime fiscal et social pour le dirigeant.
  • La SAS ou la SASU où chaque associé peut être responsable des dettes de la société à hauteur de l’apport personnel.
  • D’autres formes adaptées à des activités précises comme la SA, la SCI ou encore la SNC, etc.

Quelle que soit la forme de l’entreprise, c’est l’expert-comptable qui permettra à son dirigeant de l’orienter vers la meilleure optimisation de sa rémunération et de choisir également le mode d’imposition optimal.

Le statut du dirigeant d’entreprise au sein de l’entreprise

Si un dirigeant d’entreprise est déclaré comme travailleur salarié, ses charges vont représenter plus de 60 % de son salaire brut. En revanche, si ce même dirigeant est un travailleur non-salarié le montant des cotisations sociales s’élève à environ  46 % de sa rémunération. Le statut choisi est donc d’une extrême importance. Il en va de même pour le choix entre l’IR ou impôt sur le revenu ou l’IS ou impôt sur les sociétés. Si un dirigeant d’entreprise veut réduire l’imposition sur son entreprise, il peut aussi réduire son salaire, mais se verser des dividendes plus importants. Ce choix est encore difficile et seul, l’expert-comptable sera le meilleur conseiller qualifié pour le dirigeant d’entreprise.

Les diverses possibilités de rémunérations optimisées pour un dirigeant d’entreprise

Une fois que l’expert-comptable a aidé un dirigeant à choisir son statut social, il en sera de même pour l’option « gérant majoritaire ». Dans ce cas, les charges sociales seront d’environ 45 % sauf s’il est auto-entrepreneur. Il est entendu que ce taux ne peut pas être donné de façon précise, car il est  fonction de chaque métier et du niveau de rémunération. S’il est gérant minoritaire ou égalitaire ou encore président de SAS, les cotisations des charges sociales sont bien plus importantes et avoisinent les 80 % de son salaire.

L’expert-comptable peut conseiller alors à son client de privilégier de se verser des dividendes qui sont fiscalisés comme des revenus mobiliers soit 15,5 % correspondant aux prélèvements de la CSG et de la CRDS. Si le dirigeant est non salarié, les prélèvements sociaux sont calculés sur moins de 18 % de 10 % du capital social et des sommes versées sur le compte courant ainsi que 45 % environ de charges sociales pour cette même part.

Il existe encore d’autres astuces légales pour optimiser ces revenus comme le remboursement de frais engagés à titre personnel et pour son activité, les contrats d’intéressement et divers dispositifs de retraite comme un plan d’épargne-retraite collectif ou plan d’épargne entreprise.

Pour toutes questions et réponses sur cette partie, il est donc tout indiqué de se rapprocher de l’expert-comptable missionné.

Scroll to top