Fivalec > Questions / Réponses > Expert-comptable pour infirmière libérale : devis

Expert-comptable pour infirmière libérale : devis

Infirmière libérale

A condition de justifier d’une expérience d’au moins 24 mois, ou 3200 heures de travail effectif, en établissement de soins, au cours des 6 dernières années, une infirmière peut tout à fait décider de se mettre à son compte et donc exercer en libéral. Elle appréciera alors de gagner en autonomie et d’organiser son planning. Les demandes sont variées et l’emploi du temps, souvent chargé. Il faut cependant veiller à respecter les bonnes démarches, notamment en matière de comptabilité et de déclarations.

Infirmière libérale, présentation du métier :

Au contraire d’infirmières qui travaillent en milieu hospitalier par exemple, c’est à l’infirmière libérale de se rendre chez ses patients, pour leur prodiguer des soins. Ceux-ci sont variés et peuvent aller de la simple prise de sang, aux cures de chimiothérapie, quand la personne est atteinte d’un cancer. Pose de pansements après des interventions chirurgicales ou encore injections diverses sont son lot quotidien.

Elle doit tenir à jour des fichiers soins, relatifs à chacun de ses clients, gérer les commandes et le stock de matériel médical dont elle a besoin pour la réalisation des soins. Mais surtout, elle est la présence qui rassure quand un patient est en situation de souffrance. Le facteur humain a toute son importance et l’emploi du temps peut-être rapidement perturbé. Pourtant, une infirmière libérale se doit également de tenir à jour sa comptabilité. Pour ne pas être débordée et privilégier le soin et la relation avec le patient, elle peut demander l’aide d’un expert-comptable.

Comment gérer la comptabilité d’une infirmière libérale ?

Il peut être difficile de concilier le cœur de métier et le côté entrepreneurial. Pourtant, une infirmière a des obligations comptables, en tant que profession libérale. En fonction du statut juridique qu’elle a choisi, elle devra tenir une comptabilité plus ou moins complexe avec un compte de résultat. Selon le secteur d’activité choisi, certaines règles supplémentaires s’appliquent notamment au niveau fiscal. Des crédits d’impôts sont alors possibles, ainsi que l’octroi de certaines subventions.

Il est évident que rien, dans la formation initiale d’infirmière, ne prépare à tous ces chiffres et ces taux. Pourtant, en tant qu’infirmière libérale, il est indispensable de se consacrer à sa patientèle en toute sérénité en faisant appel à un cabinet d’expertise comptable.

Solliciter un expert-comptable spécialisé dans le domaine

Le travail d’une infirmière libérale ne s’arrête jamais. Elle peut intervenir même le week-end chez ses patients. De quoi lui laisser peu de temps pour s’arrêter sur sa comptabilité. Solliciter l’aide d’un expert-comptable peut donc représenter un gain de temps tout à fait appréciable. Il peut d’ailleurs être préconisé de faire appel à lui, avant même l’installation en libéral pour l’interroger sur les meilleurs choix à faire, en fonction de son activité à venir.

Ce spécialiste propose un accompagnement de qualité et peut répondre à de nombreuses questions sur la fiscalité. Se déplaçant au domicile de ses clients, l’infirmière libérale doit optimiser ses tournées et surtout garder la maitrise de ses frais. L’expert-comptable peut l’aider à minimiser ses coûts de fonctionnement et lui expliquer comment tirer profit de sa situation au niveau fiscal.

Enfin, une infirmière libérale peut souhaiter acheter un cabinet pour s’y établir, seule ou avec des associés. Ce choix a des implications. Il peut donc sembler judicieux d’en faire part à un professionnel de la comptabilité.

Devis

Expertise comptable : devis en ligne
GRATUIT & SANS ENGAGEMENT
Étape 1 sur 9