Faut-il passer par un expert-comptable quand on est LMNP ?

lmnp

Le LMNP est l’abréviation de Loueur en meublé non-professionnel. Il s’agit du régime fiscal d’une personne, propriétaire d’un bien immobilier louant un ou plusieurs logements meublés à la saison ou pour une période d’un an renouvelable. Ce régime fiscal existe depuis plusieurs dizaines d’années, mais reste peu connu du grand public bien qu’il soit considéré comme l’une des dernières niches fiscales. Afin d’optimiser la fiscalité d’une personne désirant passer en LMNP, il est conseillé vivement d’utiliser les services d’un expert-comptable ; ce dernier peut aider un contribuable, propriétaire d’un ou de plusieurs logements, à réduire légalement son impôt sur les revenus en choisissant ce régime, généralement bien plus intéressant que la location nue.

Pourquoi passer par un expert-comptable lorsqu’il est envisagé d’opter pour le régime fiscal LMNP ?

L’expert-comptable est le professionnel mettant son savoir-faire au service de son client, désirant opter pour le statut LMNP. L’expert-comptable peut aider son client à investir dans l’immobilier par le biais du statut LMNP, tout en rendant les revenus locatifs générés à minima moins imposables (voire non imposables) grâce à la déduction de l’amortissement. L’investissement en LMNP est également un bon support pour compléter ses revenus que ce soit pendant la carrière professionnelle ou après le départ en retraite.

Quelles sont les conditions à réunir pour accéder au statut LMNP ?

Pour accéder au statut LMNP, l’expert-comptable vérifie que son client remplit toutes les conditions. Ainsi, le logement doit répondre à certains critères d’habitabilité et les revenus de la location en meublé doivent être inférieurs ou égaux à 23 000 € ou être inférieurs à 50 % des autres revenus d’activité du foyer fiscal du propriétaire.

Les différents régimes fiscaux liés au statut LMNP

Le contribuable en LMNP peut opter pour différents régimes fiscaux. L’expert-comptable conseille son client dans l’option la plus adaptée à sa situation personnelle. Ainsi, il existe deux régimes : le micro-Bic et le régime réel. Le micro-Bic est prévu avec un abattement de 50 % ou 70 % pour les logements meublés de tourisme sous réserve que les recettes ne dépassent pas 70 000 € dans l’année civile. Le régime réel prend en considération toutes les charges liées au logement et l’amortissement du même bien. S’il existe une cession, le propriétaire du bien bénéficie d’un abattement pour durée de la détention et la plus-value n’intègre pas la déduction des amortissements. Pendant la durée du LMNP, le contribuable va devoir acquitter la CSG et la CRDS calculées sur le BIC de l’activité LMNP. Si le résultat est déficitaire, ces cotisations ne seront pas dues.

L’intérêt de solliciter un expert comptable

Dans la mesure où les lois sont régulièrement modifiées et qu’il existe de plus en plus de concurrence dans le marché immobilier, un investisseur en location meublée a tout intérêt à faire appel à un professionnel comme un expert-comptable ; ce dernier officie en qualité de conseiller patrimonial et demeure à la disposition de son client pour l’informer et l’assister dans la gestion de son patrimoine immobilier. L’expert-comptable, de par sa veille documentaire et son expertise, apporte à son client les meilleures solutions pour alléger la fiscalité.

Obtenez un devis

GRATUIT & SANS ENGAGEMENT

Étape 1 sur 8